« Est-il possible de communiquer sur le web sans transgresser l’interdiction de faire de la publicité qu’impose la loi aux professionnels de santé ? » c’est une question que se posent régulièrement certains praticiens.

Des chartes de bonnes pratiques à disposition des professionnels de santé :

Plusieurs Ordres ou syndicats professionnels (1) répondent « oui » à cette question, à condition que les règles de déontologie qui régissent la pratique au sein des officines physiques s’appliquent également sur le net. Ils éditent, pour la plupart, des « chartes de bonnes pratiques » destinées à guider les professionnels dans leur communication digitale.santé et web

Ces chartes rappellent toutes, en premier lieu, que la santé ne doit pas être dispensée comme un commerce, pas plus sur internet qu’ailleurs. Les professionnels de santé sont, de ce fait, invités à bannir de leurs sites toute forme de publicité ou de liens commerciaux que ce soit pour des produits médicaux ou pour des sociétés commerciales, même celles ayant un lien avec la santé. Le référencement payant du type « Adwords(2) », couramment utilisé par les sociétés marchandes, est également prohibé quand il s’agit de professionnels de santé.

Le praticien peut présenter son activité, ses locaux, ses qualifications ainsi que ceux de ses collaborateurs ou confrères dans le cas d’une pratique en maison de santé. Le praticien peut mettre à disposition de ses patients un ensemble d’informations utiles : le plan d’accès du cabinet, les horaires de consultations, les numéros pour prendre rdv. Il pourra également proposer un module de prise de rdv en ligne.

La communication digitale au service de la relation patient/soignant :

Plusieurs études montrent qu’aujourd’hui plus d’un français sur deux recherche des informations de santé sur internet. Les sources d’informations disponibles sont, comme dans d’autres domaines, de qualité variable. Il peut être difficile pour un patient d’évaluer la pertinence des informations médicales auxquels internet lui donne accès.C’est pourquoi, certains ordres ou syndicats professionnels poussent leurs membres à fournir eux-mêmes une source d’information fiable à leurs patients, soit en publiant des billets ou articles sur des sujets de leurs compétences soit en leurs fournissant, sur leur site par exemple, des liens vers des sources d’informations médicales qu’ils auront identifiées comme fiables.

Le site internet, un outil pour le praticien :

Pour un professionnel de santé, l’intérêt d’un site internet professionnel peut être multiple :

  • Service supplémentaire rendu aux patients (information générales sur le cabinet, horaires de consultation etc…)
  • Gain de temps pour le praticien (prise de rdv simplifiée, réponses aux questions « pratiques » des patients…)
  • Outil de « vulgarisation » et de « valorisation » de son activité auprès du grand public (information sur l’activité, sur les pathologies traitées…)
  • Plus généralement un outil au service de la relation patient/soignant.

 

 

(1) Chartes sur la communication internet éditées par : le Comité National de l’Ordre des Médecins (CNOM), l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes (ONCD), l’Ordre des masseurs kinésithérapeutes, la Fédération Nationale de Orthophonistes (FNO).

(2) «Google Adwords » permet par achat de mots-clés de faire apparaitre le lien vers son site internet sous forme « d’annonce » au dessus des résultats dits « naturel ».