Le post sponsorisé pour inciter les membres à interagir

Comme sur Facebook, Instagram ou Twitter, le post sponsorisé dans LinkedIn apparaît dans votre fil à la même place qu’un message publié par l’un de vos contact. il est donc assez difficile de passer à côté. Néanmoins, pour que l’impact soit maximal sur votre audience, il est très important de respecter certaines règles :

  • utiliser un visuel qui attire l’attention (la présence d’une image engage au moins 7 fois plus)
  • trouver une accroche de nature à engager
  • mettre en ligne une landing page spécifiquement dédiée (il s’agit de la page que va visiter l’internaute après avoir cliqué)

Le gros avantage est que LinkedIn dispose d’énormément d’informations sur son propre réseau et qu’en plus, ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui mettent à jour les informations. Cela veut dire que si vous voulez toucher les responsables de production qui ont plus de 35 ans, qui ont plus de 5 ans d’expérience, qui sont en poste depuis au moins 2 ans dans une entreprise de plus de 20 salariés à Clermont-Ferrand, c’est possible !!! Et ce, même s’ils ne sont que 5 ! Deux possibilités pour la facturation de ces publicités : soit au clic (au tarif moyen de 2 à 3€ par clic) soit au CPM (Coût Pour Mille affichages) facturé, là encore 2 à 3€. Sachant que le taux de clic est d’environ 1 pour 1000, cela revient donc sensiblement au même !

La bannière publicitaire pour travailler l’image et le volume d’affichage

Même si, comme nous le disions plus haut, c’est une méthode un peu ancienne, le display a malgré tout fait ses preuves… Sur LinkedIn, les bannières publicitaires sont présentes en haut et à droite de la page. Elles sont limitées à 4 unités dans 2 formats différents. C’est un dispositif qui devra être privilégié pour travailler l’image de l’entreprise à moindre coût. Là encore, la facturation peut se faire au clic ou au CPM et les recommandation sont les mêmes que pour le Sponsored Content : l’image, l’accroche et la landing page.

L’InMail sponsorisé : l’arme ultime au taux de transformation imbattable

Dernière possibilité pour toucher une cible très précise : le message envoyé directement dans la boite de réception de la messagerie Interne de LinkedIn. On s’apparente en fait ici à une technique quasiment aussi invasive que le SMS : il faut donc manier cet outil avec précaution parce qu’on peut vitre être identifié comme un spammeur. En terme d’image, cela peut avoir de fâcheuses conséquences. Pour peu qu’on fasse la promotion d’un produit ou service très compétitif ou disruptif, les avantages sont tout de même importants : être quasiment certain de toucher l’audience ciblée, un taux de clic de 15% et plus ce qui est absolument exceptionnel.

Il y a malgré tout quelques inconvénients :

  • il n’est pas possible de savoir précisément à qui les messages sont remis
  • le coût est assez élevé puisqu’il s’établit à un minimum de 40 centimes/message

Piloter les campagnes publicitaires sur LinkedIn

Dernier avantage de la publicité ciblée sur le premier réseau social professionnel du monde, c’est le tableau de bord qui permet de pouvoir aisément mesurer le ROI (le retour sur investissements) de ses dépenses. On accède ainsi à tout un tas d’informations essentielles au pilotage d’une campagne webmarketing : le nombre et le taux de lecture, le nombre et le taux de clic etc.