Le taux de rebond, c’est quoi ?

Le taux de rebond ou Bounce Rate (en anglais) est le pourcentage d’internautes quittant un site après n’en avoir consulté qu’une seule page. C’est dire que les visiteurs se contentent de cette seule page, sans en consulter une autre. Ce second aspect de la définition est le nœud essentiel qui permet de comprendre ce qu’est réellement le taux de rebond.

Pour mieux l’appréhender, il est souvent considéré avec le facteur temps. Deux hypothèses sont alors évoquées :

  • si le taux de rebond d’un site et le temps passé sur ce site sont faibles, cela suppose que les visiteurs n’ont pas trouvé ce qu’ils recherchent et passent à une autre page.
  • si par contre le rebond est élevé mais que le temps passé sur le site est plus long, cela est synonyme de ce que les visiteurs obtiennent satisfaction quant aux informations trouvées sur la page.

De prime abord, on pourrait facilement conclure qu’un fort taux de rebond serait dû au manque de pertinence des informations trouvées sur le site mais c’est une analyse forcément tronquée : ce n’est pas parce qu’un internaute ne consulte qu’une seule page sur un site internet que le contenu qu’il y a trouvé est mauvais. S’il a, au contraire, trouvé ce qu’il cherchait, il n’a pas forcément besoin d’autres informations : il peut donc dans ce cas se contenter d’une rapide incursion. C’est là que la notion de temps passé permet de fiabiliser l’analyse du taux de rebond: pour lire un article de 1000 mot, on passe entre 3 et 5 minutes. Si le temps passé est de cet ordre, c’est que l’internaute a lu le contenu dans son intégralité avent de poursuivre sa navigation.

Le taux de rebond est ainsi généralement élevé sur les blogs et tutoriels, où les visiteurs sont à la recherche d’une information bien précise. Néanmoins, ce sont les sites d’e-commerce qui sont souvent affectés par les forts taux de rebond, puisque quand l’internaute ne trouve pas ce qu’il recherche, il n’achète pas.

Comment l’interpréter ?

 

Au regard de cette définition, Google Analytics considère que les actions suivantes de la part du visiteur induisent un rebond :

  • il retourne sur la page précédente,
  • il quitte le navigateur,
  • il saisit une nouvelle adresse dans la barre d’adresse,
  • il suit un lien externe,
  • il ne suit pas de lien interne avant 30 minutes.

 

Cela dit, vous pouvez désormais apprendre à analyser votre site vous-même en vous rendant sur les sections :

  • sources de trafic,
  • pages de destination.

Grâce à ces deux sections, vous pourrez procéder à une comparaison du taux de rebond en fonction des pages concernées : cela vous permettra d’avoir une analyse plus fine du comportement de vos visiteurs en fonction notamment des différents types de contenus de votre site Internet.

S’il n’existe pas de norme universelle pour apprécier un « bon » taux de rebond, on peut néamoins le décrire par la formule suivante :

Rb =Tv÷ ≤ Ps Te prenant en compte les informations suivantes :

  • Rb le tax de rebond
  • Tv le nombre total de visiteurs visualisant une seule page,
  • Te le nombre total de visiteurs arrivés sur la page (tous types de visites confondus),
  • Ps la variable de temps de chargement moyen de la page.

Comment le réduire ?

L’amélioration de la qualité du contenu doit-être votre seule préoccupation : si vous livrez un contenu de qualité, en relation étroite avec vos produits et/ou service, que ce contenu est suffisamment étoffé et varié, il est extrêmement probable que le taux de rebond diminue. Veiller aux détails techniques tels que lavitesse de chargement du site serait aussi intéressant. Une fois que le visiteur aura accès au site, il est important de lui offrir un bon accueil à travers uneergonomie agréable et ce sur tous types d’écran. En cela, une version responsive design de votre site Internet est absolument indispensable : plus de 50% des internautes se connectent désormais désormais à Internet avec leur smartphone.

Bien évidemment, des efforts de ciblage des campagnes en ligne doivent être menés. La lisibilité des contenus devra également être priorisée, ainsi que la possibilité pour le visiteur d’ouvrir de nouvelles fenêtres. D’une manière générale, l’expérience utilisateur doit être au centre de vos attentions…

Dernier détail et peut-être le plus important : pour inciter un internaute à rester plus logntemps sur votre site Internet, proposez lui de réalsier d’autres actions en relation avec ce qu’il est venu chercher. Les CTA (Call To Action) désignent les éléments graphiques qui vont inciter le visiteur à agir : un bouton de redirection, un formulaire de contact, l’accès à un contenu supplémentaire, un bouton call back, un chat en ligne, d’autres produits en relation avec celui qu’il est venu chercher. Tous les prétextes sont bons pour garder un peu plus longtemps ce précieux visiteur qui vous rend visite.

 

Que retenir essentiellement ?

La question de la gestion du Bounce Rate est un sujet délicat pour l’optimisation des performances de votre site Internet. S’il est vrai qu’il est tributaire de plusieurs facteurs allant de la conception même du site à son contenu entre autres, il faut dire qu’un taux de rebond réduit dépend en grande partie de vous. De fait, plusieurs méthodes et astuces existent pour le réduire considérablement, et offrir aux visiteurs, non seulement une meilleure expérience d’utilisation, mais également des contenus pertinents et satisfaisants : des contenus qui amélioreront l’image qu’il se fait de votre entreprise et qui l’incitera peut-être à devenir un de vos clients.